Maïa la Plume - Magaly MOISAN-GOBIN

Ecrivain public - Biographe

20 Les Bretaudières

44 310 SAINT PHILBERT DE GRAND LIEU

06 62 06 98 08

maialaplume@gmail.com

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Instagram et Facebook

Qui suis-je   |   Tarifs   |   CGV   |   Mentions légales  |   Contact

© 2019 - Site réalisé par Maïa la Plume avec Wix.com

  • Maïa la Plume

Des mots et des images


Est-ce que, comme moi, vous riez devant cette image ?


Je vous avoue avoir eu un fou rire toute seule lorsque je l'ai découverte il y a peu de temps.


Et comme je me pose sans cesse mille et une questions, je me suis demandé pourquoi.


Quel est ce phénomène qui transforme quelques mots en image décalée ?




Partir en cacahuète

« Partir en cacahuète » est une expression, en langage familier, synonyme du verbe « dégénérer ». Cette expression signifie que les événements ne se passent pas comme prévu.


La langue française utilise beaucoup d’expressions

Certaines langues utilisent beaucoup d’expressions, d’autres moins. Les traductions dans une autre langue deviennent d’ailleurs très compliquées, voire impossibles.

Ainsi, beaucoup d’expressions très imagées sont utilisées dans notre langue française et suscitent souvent des sourires amusés : poser un lapin, donner sa langue au chat, raconter des salades


Décalage entre l’image et le sens

Dans une expression, on joue avec la signification des mots. Ce qui provoque un étonnement, c’est le décalage entre la signification des mots et le sens de l’expression. Ainsi, dans l’expression « casser sa pipe », les mots auront une signification claire et concrète avec « casser » et « pipe » alors que le sens de l’expression signifiera la mort d’une personne.


Comprendre grâce à l’origine des expressions

Il suffit souvent de remonter à l’origine de ces expressions pour comprendre l’image.

Par exemple, il faut remonter au moyen-âge pour comprendre l’expression « mettre sa main au feu ». A cette époque, on décidait de la culpabilité ou de l’innocence d’un accusé avec des procédés radicaux, tels que notamment l’épreuve du feu. Si la main de l’accusé ressortait indemne, il était innocent… Le sens de l’époque a perduré jusqu’aujourd’hui : dire « je mets ma main au feu » signifie « si j’ai tort, je suis prêt à mettre ma main au feu ».


Le but d’une expression imagée est de résumer une idée complexe. L’image est facile à comprendre et à retenir. Même si certaines expressions nous semblent aujourd’hui sans justification, remonter à leur origine nous éclaire. Les jeunes inventent d’ailleurs beaucoup d’expressions à notre époque aussi ! Et nous avons d’ailleurs souvent autant de mal à les comprendre que celles du Moyen-âge. Mais çà, c’est une autre histoire !


5 vues